Lion : Upgrade vs Clean Install

Après deux mois d’utilisation de Lion, en upgrade, je viens de faire une clean install. 

 Pourquoi ?

Simple, le système me paraissait assez instable, et surtout lent par moment, voir extrêmement lent surtout au reboot environ 56s de boot. 

Pourquoi, pas avant ?

J’ai opté pour la facilité, en effet, l’upgrade est d’une simplicité et surtout vraiment rapide. 
De plus, j’avais un peu peur quand à la récupération de mes données, possédant une bibliothèque photo d’environ 90 Go, vous comprendrez ma crainte, mais bon time machine est là. 
Comment procéder ? 
D’abord, je conseille à tout le monde de se faire un clé USB en suivant le tutoriel de l’outil Lion Disk Maker : http://blog.gete.net/lion-diskmaker/.
Cet outil est très bien fait et permet de préparer la réinstallation de manière plus efficace que la clé de récupération Apple.
Une fois, la clé prête : 
  1. Une vérification du disque dur avec « Utilitaire de disque »
  2. Backup avec Time Machine sur un disque vierge (conseil la backup courante suffit)
  3. Redémarrage de l’ordinateur en utilisant la touche Alt afin de pouvoir choisir la clé USB qui doit évidement être inséré dans un port USB
  4. Choisir la clé pour le redémarrage 

Vous allez alors arriver sur l’écran suivant : 
Il va alors dans le but d’une installation propre falloir suivre les étapes suivantes : 
  1. Aller dans l’utilitaire de disque et effacer la partition principale, généralement « Macintosh HD »
  2. Surtout choisir en type fichier celui proposé : « MacOS etendu (journalisé) » 
  3. Une fois l’opération effectuée – fermer l’Utilitaire avec la croix rouge vous revenez alors sur l’écran ci-dessus
  4. A partir de là lancer l’installation en utilisant « Réinstaller Mac OS X »
  5. Suivez les instructions 
Pour la récupération des données, personnellement, j’ai utilisé Time Machine mais pas l’Utilitaire de migration.
J’ai raccordé le disque utilisé pour ma sauvegarde précédemment et je lui ai dit que c’était un disque time machine, j’ai alors arrêté la première sauvegarde et je suis entré dans Time Machine pour ne récupérer que mes fichiers de données et non les paramètres.
Résultat visible : 
  • Boot plus rapide 40s vs 56s (16s c’est toujours bon à prendre)
  • Fermeture plus rapide : 5s vs 15s
  • Application plus fluide surtout visible avec iTunes et iPhoto dont la bibliothèque pèse plus de 90Go.
  • Lancement des applications presque immédiatement.
Bref, aucun regret, si ce n’est un peu de temps, bien que l’ordinateur a travaillé tout seul la plupart du temps, début de la sauvegarde 9:30 fin vers 13:00.
Début de l’installation 13:15 fin vers 13:30
Début de la restauration incluant l’installation des mises à jour de l’OS 13:45 fin vers 16:30.
Il faut là l’admettre quelque soit l’OS une clean install prend du temps surtout à cause des opérations de sauvegarde et de restauration.

Time Machine : la sauvegarde pour les nuls

Ce titre, un brin péjoratif, reflète bien le fait que c’est un outil de sauvegarde d’une simplicité étonnante.
Depuis, Leopard (10.5), Mac OSX a introduit ce nouveau système de sauvegarde automatique. Pour l’utiliser un disque dur USB vierge qu’il faut formater en HFS+, dès le branchement du disque Time Machine vous demande si vous souhaitez l’utiliser comme disque de sauvegarde et commence la première synchronisation qui peut durer un moment en fonction des données de votre disque principal.
Avec Time Machine, Apple a prévu tous les cas de pertes de données effacement accidentel, crash disque… En effet, la restauration après réinstallation est automatiquement proposée.
Time Machine sauvegarde les changements toutes les heures. Si le disque sature il supprime les sauvegardes les plus anciennes avec ou sans avertissement.
Alors, vous pourrez me lancer que Windows 7 propose également cela oui c’est vrai mais je trouve l’outil moins performant sur trois points :
– Il faut soit même programmer ce que l’on veut sauvegarder et sur quel fréquence.
– La restauration n’est pas si visuellement simple.
– Il ne supprime pas de lui-même les sauvegardes les plus anciennes.
Alors, oui, je maintiens mon titre, Time Machine est vraiment la sauvegarde pour les nuls, cependant, il faut quand même que je le précise, il existe sous Linux un équivalent sympa et assez efficace mais un peu plus proche de la solution Windows : « Back in Time ».
La sauvegarde est un des points importants des futurs OS, en effet, les données numériques ont le vilain défaut de disparaître facilement, il faut donc que l’OS propose la solution la plus simple et efficace pour l’utilisateur avec une interface plaisante pour ne pas être rebuter par la mise en place de cette solution.

MacOS X : Lion – mise à jour on the air…..

Avec Lion, Apple frappe-t-il un bon coup ?


Ce n’est pas sûr mais en tous les cas, le système de mise à jour par le Mac App Store est un sacré plus, en effet, cela va aboutir à une adoption rapide de ce nouvel OS.


Ce système de mise à jour est-il innovant ?


Oui et non, oui pour un OS payant la simplicité d’installation permet pour un néophyte de basculer sans se déplacer et de juste mettre en oeuvre l’installation.
Non, les OS open source proposent depuis longtemps de mettre à jour son OS directement par la mise à jour automatique.
C’est exactement ce qu’a utilisé Apple mais avec un format payant.
Il est évident que le Mac App Store est vraiment le point fort d’Apple pour le déploiement des applications et c’est d’autant plus vrai avec l’OS. Et là, il propose un basculement simplifié.


Dans la pratique direction le Mac App Store, on achète Lion et on télécharge les 3Go et un peu plus du fichier d’installation.


Il est préférable de faire une sauvegarde que ce soit par Time Machine ou autre avant de procéder histoire de ne pas se retrouver planté sans réinstallation de ses données personnelles, cela Apple n’y a pas pensé. 


Autre point que je conseille vivement utiliser le logiciel Lion DiskMaker [1.2 – 37 Ko – Français – Mac OS X 10.6 – Gratuit] N’hésitez à faire un don à Guillaume Gete. Ce petit logiciel vous permettra de créer une image d’installation de Lion sur clé USB. Cela peut s’avérer fort utile.


Une fois cela fait, on lance l’installation, cette dernière dure environ 45 minutes.


A priori, vous ne rencontrerez pas de problème particulier, et vous vous retrouverez avec un Lion sous le capot.


Mais, bon, soyons honnête cet OS n’amène pas de chose à couper le souffle le mode plein écran est bien et simplifie l’usage du Multi-bureau un peu fouillis

Les combinaisons de gestes sur le Trackpad sont eux vraiment bien et simplifient l’usage au quotidien.


Mais, vraiment la grosse avancée qui n’en est pas une est l’installation de la mise à jour OS comme un composant logiciel.

Mac App Store : Bonne idée mais comment ont-ils pu ?

Depuis une semaine, Apple a sorti une mise à jour de son OS pour y intégrer son Mac App Store. Maintenant, soyons franc, j’attends avec impatience celui de Microsoft, mais peuvent ils le faire ?
Apple a grâce à son iTunes Store et le fameux Apple ID créé d’après moi le premier magasin virtuel de logiciel, ils l’ont fait non pas grâce à leur OS mais grâce à leurs iPod/iPhone/iPad qui vous obligent à basculer sur l’iTunes Store, même si vous pouvez acheter par un autre fournisseur, ils ont focalisé des acheteurs essentiellement avec ce couple Hardware/Logiciel.
Autres points, l’uniformité totale de leur système de paiement entre les différents portails marchands de la société : Apple Store (Web), iTunes Store, VOD, iBookstore, App Store, et maintenant Mac App Store, j’en oublie sûrement, pas paypal mais un Apple ID. Alors, vous me direz il faut une carte de crédit en fait non pas forcément avec les cartes prépayés (un autre coup de force).
Pour conclure, là où Apple a une longueur d’avance sur les autres, c’est sur son système de paiement.
Alors oui, Apple ne gagnera pas la bataille du nombre ça c’est certain, que ce soit sur PC (Windows) ou Mobile (Android?), mais grâce à son système intégré, ils ont trouvé le moyen de fidéliser et je pense que ce n’est pas que les produits mais plutôt leur AppleID.
Commentaires et remarques sont les bienvenus.

Bonne année

SNail IT Blog vous souhaite une bonne et heureuse année 2011.
Cette année qui s’annonce riche en évènement surtout dans le domaine du CLOUD et de la Virtualisation, les deux étant très liés.
Avec à retenir, l’arrivée du netbook Chrome OS de chez Google qui même si j’ai du mal à comprendre pourquoi faire un netbook plutôt qu’une tablette risque de faire beaucoup parler. Avec l’arrivée de ce netbook, l’émergence du cloud computing à destination du particulier, Google va en effet fournir toute une liste d’application directement utilisable dont la localisation est clairement le CLOUD.
Autre point, l’émergence d’une plateforme CLOUD et là je parie sur Azure même si il manque un compte gratuit pour tous les abonnés MSDN et pas seulement les premiums. Pourquoi Azure, principalement à cause de Visual Studio et du SDK qui s’intègre très bien l’un et l’autre.
Et enfin dernier point, la victoire d’Android ou du moins la victoire du nombre et pas seulement de l’économie car là je suis d’accord avec Jean-Louis GASSE et son billet du Monday Note, sur les choix d’Apple et sa volonté de ne pas reproduire ce qu’elle a fait pour le Mac et la plateforme iOS est quand même d’une rare qualité bon par contre xCode vite du changement.
Au final, trois grands acteurs vont se démarquer d’après moi en 2011, ce sont Google, Microsoft et Apple.